012☆la devinette du macchabée

Journal de bord/

6:52 Réveil
7:28 Ripaille pantagruélique
8:14 Conversation avec le cuisinier, aussi expert aux fourneaux qu'en tuyaux et commérages. 






Le Chartier mort et enterré !!
La mauvaise nouvelle nous éloigne un peu plus du trésor.
Mais la bonne nouvelle est que Denis pourra se consoler dans une vengeance féroce. 

Il nous faut à présent rejoindre le cimetière des pirates, à deux pas de l'Île aux Forbans et rendre un dernier hommage au Chartier. Ce vieux roublard fut assez astucieux en laissant derrière lui un message codé ... qu'il faut déchiffrer avant qu'un autre loup de mer ne le fasse avant nous. 

Échange ton tricot ??? mmmmmh ... que se cache-t-il derrière cette contrepèterie* ?? Faisons travailler nos méninges, nous reprendrons la route demain. 
À votre contribution messieurs dames & que le (la) meilleur (e) gagne !!

* Une contrepèterie est un jeu de mots consistant à permuter certains phonèmes ou syllabes d'une phrase afin d'en obtenir une nouvelle.
Exemple : " Femme folle à la messe. " devient, en permutant les sons F et M : " Femme molle à la fesse. "
L'usage veut qu'on ne donne jamais la solution d'une contrepèterie, chacun devant la trouver lui-même. On dit qu'il faut être trois pour apprécier une contrepèterie : celui qui l'énonce, celui qui la comprend, et celui qui ne la comprend pas !
Pour ceux qui ne parlent pas français + widget Traduction :) 
- Sans vouloir être trop indiscret, qu'est-ce qui vous amène sur nos brûlants rivages ?
- Je me nomme Dionysos de Phocée, pirate de l'empire d'Égée, général des Phocéens et dynaste de la révolte d'Ionie. Je bats campagne à la recherche de mon gaillard Joseph Pierre Le Chartier. Son arrière arrière arrière arrière petit-fils, Augustin Le Chartier de la cité de Nantes, m'a mené sur ses pas, ici, en terres malagasy. As-tu quelques confidences à me faire Bois d'ébène ?!
- Mmmmmh... Dionysos de Phocée, éh ?... Sachez que j'ai déjà régalé un certain Chartier, venu dans ma gargote il y a fort longtemps. Et foi de Coq, le tort-boyaux de riz fermenté au sirop de goyavier (spécialité qui a fait ma renommée dans tout l'Océan Indien !!) n'y a rien fait : Le Chartier était sur le qui-vive, en permanence. Sa méfiance se révéla justifiée. On l'a retrouvé mort, zigouillé !
- Dégommé !!?? Le Chartier ??!!
- Ratatiné, empaqueté, dézingué, révolvérisé, expédié, liquidé ... comme je vous le dis, foi de Coq !
- Palsambleu! Je dois mettre la main sur son assassin, cette écrevisse de rempart !! Yaaaaaarrg !!!!
- Le Chartier, soupçonneux comme pas deux, m'a laissé un message, pour qui viendra sur sa tombe. Car vous voguez sur des eaux troubles par ici, une fourmilière d'impitoyables pirates et les usurpateurs et les coquins font légions, foi de Coq ! S'il décrypte cette contrepèterie, seul le destinataire saura en user ... à bon escient. Voilà donc sa dernière missive : Échange ton tricot.

5 commentaires:

Guybrush a dit…

LIKE LIKE LIKE

insulaire a dit…

trouvé!!!!!

MDR a dit…

excellent! ahahahahhaha
moi aussi j'ai trouvé!!

Anonyme a dit…

"Étrange ton chicot"

Par ma barbe, le mystère est passionnant !

madam☆gaspar a dit…

BRavo!!!!
Par le chicot de Denis le pirate,
anonyme a trouvé la contrepèterie et nous savons qui se cache derrière son anonymat !! IL SERA DONC LA STAR du prochain billet!!!

merci à tous!